Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

...


 

Accueil 

Les mardis de 14hrs à 18hrs
  

 

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________

 

Joindre l'Union locale 

Vous pouvez nous écrire au :

 

81, Rue Jean Jaurès
       
60 160 Montataire
 

 

Vous pouvez nous téléphoner :


Tél  03 44 25 42 33

 

Notre adresse mail :

ul.cgt.bassincreillois@gmail.com

    

 

 

 

Notre local
vu sur plan :

 

link

 

____________________________________________________________________________________________________

 

Bulletin de syndicalisation

____________________________________________________________________________________________________

 

Pour vous syndiquer sur intranet, cliquez sur le lien ci-dessous et donnez nous les renseignements suivants :

 

Nom
Prénom
Adresse
Entreprise
Téléphone
Email


Vous serez contacté
pour un rendez-vous.

A bientot de vous lire.

ul.cgt.bassincreillois@gmail.com
       

      

Rechercher

Médialogue

29 janvier 2023 7 29 /01 /janvier /2023 23:58

Pour la journée d'action du 31 janvier 2023,
vous avez au choix rendez-vous :

A 10 heures à la Faîencerie à Creil

A 10 heures au rond-point-parking d'Intermarché de Compiègne.

et à 14 heures , Place Jeanne Hachette à Beauvais.


 

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2023 3 11 /01 /janvier /2023 20:32

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2023 3 04 /01 /janvier /2023 17:31

Le timbre rouge de la Poste supprimé au 1er janvier 2023, au profit d'une version dématérialisée

De France Bleu
Par Léa Dubost

C'est un peu la fin d'une époque. Le célèbre timbre rouge de la Poste, qui existe depuis 1849, vit ses derniers instants. Ce dimanche 1er janvier 2023, il sera supprimé au profit d'une version dématérialisée, plus écologique.
 

La Poste va revoir au 1er janvier 2023 la gamme des services postaux de base. Le timbre rouge n'existera plus l'année prochaine.

La Poste va revoir au 1er janvier 2023 la gamme des services postaux de base. Le timbre rouge n'existera plus l'année prochaine.

Le bon vieux timbre rouge des lettres urgentes vit ses derniers instants. La Poste va le supprimer dès le 1er janvier 2023, pour le remplacer par une version télétransmise. Le groupe public va en effet revoir la gamme des services postaux de base, pour faire des économies et tâcher de suivre l'évolution des usages, bouleversés par l'essor des messageries électroniques et des paiements en ligne.


Un timbre de moins en moins utilisé

Le timbre rouge, qui existe depuis 1849, est utilisé pour les courriers urgents, distribués dès le lendemain. Mais il est de moins en moins demandé ces dernières années. Les volumes de distribution par timbre rouge ont été divisés par 14 depuis 2008 selon La Poste. De nombreux avions et camions circulent donc en étant seulement à moitié remplis. Par souci économique et écologique, le groupe public va donc remplacer ce carré rouge au visage de Marianne par une version dématérialisée.

Remplacé par une "e-lettre rouge"

Le timbre rouge disparaît, mais pas son principe. Il sera remplacé par la "e-lettre rouge". Concrètement, il faudra numériser le document que vous voulez envoyer avant 20 h, sur le site laposte.fr ou depuis un bureau de poste avec l'aide d'un postier. Ce document sera ensuite imprimé dans la région du destinataire, mis sous enveloppe, et distribué le lendemain. Le courrier n'aura alors que quelques kilomètres à parcourir jusqu'à la boite aux lettres.

Ce nouveau fonctionnement permettra de garantir au maximum l'objectif d'un envoi en 24 heures, et il devrait réduire l'empreinte carbone de la Poste. Le groupe prévoit une diminution des émissions de CO2 de 25 % d'ici à 2030, notamment en optimisant le remplissage des camions et en arrêtant l’utilisation de l’avion pour le transport du courrier dans l’hexagone. Cette "e-lettre rouge" coûtera 1,49 € contre 1,43 € pour le timbre rouge actuel.

Le timbre vert maintenu

Si le timbre rouge va donc disparaître dans quelques jours, ce n'est pas le cas du timbre vert, prévu pour envoyer des "courriers du quotidien" (cartes postales, documents administratifs, etc.). Ce courrier arrivera en revanche plus tardivement. Le délai de distribution va passer de deux à trois jours. Bonne nouvelle pour les collectionneurs, les beaux timbres ne seront pas supprimés non plus.

Pour les envois importants et petites marchandises, à partir du 1er janvier 2023, vous pourrez vous tourner vers la Lettre Services Plus qui est de couleur turquoise. Ce nouvel affranchissement inclut automatiquement le suivi du courrier. Son délai d’acheminement est de deux jours.

d'après Léa Dubost
(France Bleue)

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2023 3 04 /01 /janvier /2023 16:44

Gustave Eiffel, Nelson Mandela, Pierre Loti, Maria Callas, le mime Marceau, l’abbaye de Sénanque ou encore la route Napoléon ou Pif le chien : des arrêtés, signés par le directeur général des entreprises à l’administration centrale du ministère de l’économie et des finances, Thomas Courbe, pour le ministre de l’économie, des finances et par délégation, fixant le programme des émissions de timbres à venir, ont été publiés au Journal officiel les 26 août 2021 et le 28 avril 2022.

Par ailleurs, un autre arrêté modifie les principes qui président à l’élaboration de ce programme qui ne sera plus « officialisé » par arrêté publié au Journal Officiel.

De nombreux sujets qui apparaissent dans ce programme ont déjà été traités par le passé.

Pierre de Ronsard, timbre de 1924, dessiné par Pierre-Victor Dautel et gravé par Antonin Delzers.

 

Mais après tout, qu’importent les redites si le traitement graphique est à la hauteur…
Ainsi, ont un air de déjà-vu Gustave Eiffel, les 24 Heures du Mans, Pierre Loti, l’immigration polonaise, Blaise Pascal, Ronsard, le Palais idéal du facteur Cheval…

La route Napoléon permet d’inscrire l’empereur à ce programme. Succès a priori garanti.

Quelques sujets ont au contraire déjà été traités – logiquement – par des offices postaux étrangers… Nelson Mandela étant le plus populaire !

Programme philatélique 2023

Industrie, sciences et technique :
– Gustave Eiffel (1832-1923) ; Centenaire des 24 Heures du Mans ; Jacques Garnerin (1769-1823) et Jeanne Labrosse (1775-1847), parachutistes ; la lampe Berger (dans cette catégorie des timbres publicitaires, on a bien eu droit au Groupe Bel en 2021, le type de timbres qui ne justifie pas le JO !).
 

Timbre de 1973 dessiné et gravé par Georges Bétemps. Le timbre représente la Matra Simca piloté, entre autres, par Henri Pescarolo, vainqueur de l’épreuve en 1972. DR/LA POSTE

Environnement et nature :
– Les jardins partagés ; série « Faune et Flore » ; série « La Terre et les Hommes » ; la route Napoléon.

 

Histoire :
– Centenaire de l’immigration polonaise en France ; 80e anniversaire du Chant des partisans (musique composée par Anna Marly, texte de Maurice Druon et Joseph Kessel) ; série « Les Grandes heures de l’histoire de France » ; série « Poste aérienne » : René Mouchotte (1914-1943), aviateur, compagnon de la Libération ; Blaise Pascal (1623-1662) ; Nelson Mandela (1918-2013) ; l’historien Jules Isaac (1877-1963), coauteur du célèbre manuel Malet & Isaac.

Mandela, timbre émis par l’Afrique du Sud . DR

Art et culture :
– Pierre Loti (1850-1923) ; Maria Callas (1923-1977) ; le mime (Marcel) Marceau (1923-2007) ; la peintre Eva Gonzales (1847-1883) ; série « Métiers d’art » ; série artistique : un photographe et un autre artiste en activité ; la productrice et réalisatrice Alice Guy (1873-1968) ; le dessinateur et graveur Robert Nanteuil (1623-1678) ; Jorge Semprun (1923-2011).
 

Actualité et société :
– Le cyclotourisme ; série « Jeunesse » ; série « Sports » ; série « Cœur » ; série « Croix-Rouge » ; série « Nouvel An chinois » ; série « Fête du Timbre » ; 96e congrès de la Fédération française des associations philatéliques (FFAP) ; 75 ans de Pif le chien, personnage créé en 1948 par le dessinateur espagnol José Cabrero Arnal pour le quotidien L’Humanité ; Jules Rimet (1873-1956), créateur de la Coupe du monde de football.
 


Patrimoine et tourisme :
– Série Trésors de Notre-Dame (de Paris) ; Europa ; EuroMed ; Propriété Caillebotte à Yerres (Essonne) ; église Notre-Dame de Fontenay-le-Comte (Vendée) ; abbaye de Sénanque (Vaucluse) ; bloc sur les capitales européennes : Bratislava (Slovaquie).

 

Timbre édité par l’Amicale philatélique et cartophile de Fontenay-Le-Comte en 2018. DR/PHILAPOSTEL

Dans des « commentaires », les internautes relèvent l’absence de timbre sur les Jeux olympiques de Paris qui auront lieu en 2024. Autre « oubli » : Jean-François Marmontel (1723-1799), philosophe ami de Diderot et de Voltaire, secrétaire perpétuel de l’Académie Française… Pour les Jeux olympiques, il faut être réaliste, c’est sans doute une question d’argent, les droits concernant cet événement atteignant des sommes astronomiques qui ne sont pas dans les moyens de philaposte.

Une réforme lourde de sens

Enfin, signalons que le cadre réglementaire de l’élaboration du programme philatélique a changé, suite à la publication d’un arrêté au Journal officiel en date du 26 avril. Ce qui a conduit La Poste à s’exprimer sur le sujet :

« L’élaboration du programme philatélique (choix des timbres qui seront émis) ne fait désormais plus l’objet d’avis ni de décision du ministère de tutelle. Il n’est, en outre, plus officialisé par arrêté publié au Journal Officiel de la République française. C’est à présent le président-directeur général du groupe La Poste, qui le fixe, sur propositions de la commission philatélique.

Une convention, signée le 12 mai 2022, par Bruno Le Maire, ministre de l’économie, des Finances et de la Relance, et Philippe Wahl, président-directeur général du groupe La Poste, établit les modalités de ce transfert de compétences.

Composée de vingt membres (membres issus de l’écosystème philatélique, experts des arts et du patrimoine, élus, représentants de La Poste), la Commission philatélique est présidée par le président-directeur général du groupe La Poste. À la différence du cadre réglementaire précédent, elle émet directement un avis sur la base d’un premier travail de Philaposte permettant de qualifier et de modérer toutes les idées de timbres proposées par les particuliers, institutions, entreprises et associations. C’est à partir de cet avis que le président-directeur général du groupe la Poste statue et fixe le programme philatélique annuel.

L’Etat assure également la publicité du programme philatélique annuel avec la publication des émissions décidées par La Poste sur le site de la direction générale des entreprises (DGE) ».

Peut-on parler de « banalisation » de la philatélie, de marginalisation d’un hobby de plus en plus réservé à des « spécialistes » ?… Cette décision n’apparaît pas comme un signal fort de l’intérêt de la « chose publique » pour les timbres… Ceci étant, cela fait déjà un bon nombre d’années qu’il n’y a plus de ministre de la poste ou des PTT…

La première commission philatélique régie par le nouveau cadre réglementaire, dont Gilles Livchitz – le patron de Philaposte, la direction de La Poste responsable de l’ingénierie des timbres –, s’est fait l’écho, s’est donc réunie le 5 juillet.

Elle a rendu sa première décision le 20 juillet, fixant les émissions figurant au programme complémentaire de l’année 2023 et celles de la première partie du programme philatélique de l’année 2024.

Session de rattrapage

Ainsi, dans un tweet du 25 juillet, Gilles Livchitz, conséquence de l’avis de la commission philatélique réunie le 5 juillet, signale un complément, tout à fait prometteur, pour le programme 2023 et annonce que « le programme philatélique 2024 s’écrira de Pierre de Ronsard à Françoise Sagan, honorera la 1re bachelière française et Charles Aznavour, et nous transportera de la Grotte Chauvet à l’aéroport Paris-CDG qui fêtera ses 50 ans ».

« On remarquera que l’année philatélique 2023 reste malheureusement privée de femmes de lettres », relevait le 6 mai Antoine Oury, rédacteur en chef du site ActuaLitté.

Une « négligence » en partie effacée par cette « session de rattrapage » qui distingue Madame de Lafayette… Ouf !…

Complément pour 2023

Patrimoine et tourisme :
– Série « Le village préféré des Français », Bergheim (Haut-Rhin).

Art et culture :
Tamara de Lempicka, par la Guinée-Bissau. DR

Tamara de Lempicka, par Saint-Thomas-et-Prince. DR

– Tamara de Lempicka (1898-1980), artiste présente sur quelques timbres de divers pays ; Roy Lichtenstein (1923-1997) ; Madame de Lafayette (1634-1693).

Actualité et société :
– Arnaud Beltrame (1973-2018) ; bicentenaire du rugby à 15 ; Salon philatélique de printemps à Paris. L’artiste C215 auteur de quelques beaux portraits-hommages à l’effigie d’Arnaud Beltrame sera-t-il sollicité ?…

Industrie, science et technique :
– L’Orient-Express.

Pour 2024 (première partie)

Industrie, science et technique :
– 50e anniversaire de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle.

Histoire :
– Julie Victoire Daubié (1824-1874), première Française à décrocher le baccalauréat, le 17 août 1861, à 37 ans ; le facteur Cheval et son Palais idéal.

Environnement et nature :
– Série « Faune et flore » ; série Europa ; la grotte Chauvet (Ardèche), le Jardin du Lautaret (Hautes-Alpes).

Arts et culture :
– Série « Métiers d’art » ; Françoise Sagan (1935-2004) ; Pierre de Ronsard (1524-1585) ; Charles Aznavour (1924-2018) ; 700 ans de l’Académie des jeux floraux, à Toulouse ;

Actualité et société :
–Série « Jeunesse » ; série « Sport » ; série « Coeur » et série « Croix-Rouge ».

Un mot pour terminer. Parmi quelques anniversaires possibles, La Poste aurait pu retenir la publication du Mémorial de Sainte-Hélène (1823) dans le cadre des célébrations napoléoniennes ; le centenaire de la naissance du poète Yves Bonnefoy (mais la poésie fait-elle vendre ?) ; la naissance de la mathématicienne et astronome Nicole-Reine Lepaute (1723) ou la naissance du mathématicien René Thom (1923) ; la mort de Napoléon III (1873) ; la signature du traité de Lausanne (1923) ou encore la publication de L’Archipel du goulag, d’Alexandre Soljenitsyne imprimé à Paris, en 1973...

Et il n’y aura pas de repêchage, pour 2022, pour : la naissance de Gérard Philipe (1922), le sacre de Louis XV (1722), la loi fixant au 11 novembre la commémoration de la victoire de la paix (le 24 octobre 1922), la mort de Charles VI (1422), la naissance de l’extraordinaire graveur Rodolphe Bresdin (1822), la création de la Compagnie des mousquetaires du roi (1622), la théorie ondulatoire de la lumière et Augustin Fresnel (1822)... parmi quelques thèmes négligés. Mais il fallait bien choisir...

D’après Pierre Jullien
Le Monde Philatélique

Partager cet article
Repost0

Catégories

Fantoscopie :

Orgue de Barbarie :

 
 



L'Orgue de Barbarie a été l'une des premières machines à utiliser un Code Binaire
pour retransmettre un message musical.
 
ICI même vous trouverez
un de ses avatars du XXI ème Siècle
         
         
                  
En ce point, vous pouvez nous envoyer
vos suggestions musicales au lien suivant :
             
alain.veinord@gmail.com

 
               
             

  
   



   

   ___________________________________________________________

Espace téléchargement : tracts, affiches, plaquettes ...

Cliquez ici : link

1n